Recrutement d’un Consultant individuel pour l’élaboration du manuel des procédures internes à la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur Régional du FED (CAOR-CEEAC)

La CEEAC, la CEMAC et la Commission européenne ont signé le 4 février 2013, une convention de financement (n° RCO/FED/022-797) pour la mise en oeuvre du Programme d’Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des capacités de la CEEAC/CEMAC (PAMEC).


Financé à hauteur de 4 M€ (2 M€ pour la CEMAC et 2 M€ pour la CEEAC), le PAMEC vise spécifiquement à accroître les capacités institutionnelles de la CEMAC et de la CEEAC en matière d’appropriation, de capacités d’intervention, d’échange d’informations et de coordination dans le cadre de la mise en oeuvre du PIR 10ème FED.


Le volet « Renforcement des capacités » doit permettre la mise en conformité des procédures de la CEEAC avec les standards internationaux ainsi que pour le développement de ses capacités de gestion administrative et financière en vue de pouvoir, à moyen terme, utiliser ses propres procédures pour la gestion des fonds FED.

Pour en savoir plus, Cliquez ici et téléchargez le dossier en PDF

AVIS A MANIFESTATION D’INTERÊT POUR L’ACQUISITION D’UN LOGICIEL COMPTABLE POUR LE COMPTE DU PROJET PAMEC-CEEAC

AVIS A MANIFESTATION D’INTERÊT POUR L’ACQUISITION

D’UN LOGICIEL COMPTABLE POUR LE COMPTE DU PROJET PAMEC-CEEAC

  1. Contexte
  2. Objectifs

Une Convention de financement d’un montant de 4 millions d’euros a été signée entre la Commission de l’Union européenne, la CEMAC et la CEEAC, pour financer le Programme d’Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des Capacités de la CEEAC/CEMAC pour la mise en œuvre et le suivi du Programme Indicatif Régional 10ème FED (PAMEC) de l’Afrique centrale.

Dans le cadre du programme, la CEEAC bénéficie d’une enveloppe de 2 Millions d'EUR pour accroître ses capacités institutionnelles en matière d’appropriation, d’intervention, d’échange d’informations et de coordination en vue de la mise en œuvre du PIR 10ème FED pour l’Afrique centrale.

Le présent avis est lancé en vue d’acquérir et de mettre à la disposition du projet PAMEC et de la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur régional du FED (CAOR), un logiciel comptable performant et évolutif.

L’objectif principal est de disposer d’un logiciel comptable adapté à la gestion du PAMEC et permettant de générer des informations financières fiables à travers un reporting de qualité.

Lire la suite : AVIS A MANIFESTATION D’INTERÊT POUR L’ACQUISITION D’UN LOGICIEL COMPTABLE POUR LE COMPTE DU...

APPEL À MANIFESTATION D’INTERET POUR L’AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER DU PROJET MANISFESTATION No 003/SG/CEEAC/DIPEM/11/2014

AVIS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT

SECRETARIAT GENERAL DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE

PROJET D’APPUI INSTITUTIONNEL ET OPERATIONNEL POUR LE SUIVI DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN DIRECTEUR CONSENSUEL DES TRANSPORTS EN AFRIQUE CENTRALE (PDCT-AC).

APPEL À MANIFESTATION D’INTERET POUR L’AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER DU PROJET

MANISFESTATION No 003/SG/CEEAC/DIPEM/11/2014

1. Le Secrétariat Général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) a reçu un Don du Fonds de Préparation des Projets d’Infrastructures du NEPAD (FPPI-NEPAD) géré par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) afin de couvrir les dépenses afférentes au projet d’appui institutionnel et opérationnel pour le suivi de la mise en oeuvre du Plan Directeur Consensuel des Transports en Afrique Centrale (PDCT-AC), et a l’intention d’utiliser une partie des sommes accordées au titre de ce Don pour effectuer les paiements prévus dans le contrat de services d’audit comptable et financier dudit projet.

Lire la suite : APPEL À MANIFESTATION D’INTERET POUR L’AUDIT COMPTABLE ET FINANCIER DU PROJET MANISFESTATION No...

AVIS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT (SERVICES DE CONSULTANTS) : PROJET DE LA ROUTE NDENDE-DOLISIE ET DE FACILITATION DU TRANSPORT SUR LE CORRIDOR LIBREVILLE-BRAZZAVILLE – PHASE 1

AVIS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT

(SERVICES DE CONSULTANTS)


PAYS : REPUBLIQUE GABONAISE / REPUBLIQUE DU CONGO

NOM DU PROJET : PROJET DE LA ROUTE NDENDE-DOLISIE ET DE

FACILITATION DU TRANSPORT SUR LE CORRIDOR LIBREVILLE-BRAZZAVILLE – PHASE 1

SECTEUR : TRANSPORT

REFERENCE DE L’ACCORD DE FINANCEMENT :
N° D’IDENTIFICATION DU PROJET : P-Z1-DB0-088


Le présent Avis à Manifestation d’intérêt fait suite à l’Avis Général de Passation des Marchés publié le 23 janvier 2014. La République Gabonaise et la République du Congo ont reçu des prêts du Groupe de la Banque
Africaine de Développement afin de couvrir le coût du projet de la route Ndende-Dolisie et de facilitation du transport sur le corridor Libreville-Brazzaville – phase 1. Le Secrétariat général de la Communié Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) chargé de la coordination générale du projet a reçu des deux pays, mandat pour l’exécution des composantes communes comprenant notamment (1) la construction du pont frontalier sur la rivière Ngongo, (2) la construction du Poste de Contrôle Unique Frontalier (PCUF), (3) l’étude d’harmonisation des procédures douanières et de fonctionnalité du PCUF, (4) la mise en place des mesures d’atténuation des conflits hommes-éléphants, (5) le suivi-évaluation des impacts socio-économiques du projet, et (6) l’audit comptable et financier du projet. Les deux pays ont l’intention d’utiliser une partie des sommes accordées au titre de ces prêts pour financer le contrat de suivi-évaluation des impacts socioéconomiques du projet.

Lire la suite : AVIS À MANIFESTATION D’INTÉRÊT (SERVICES DE CONSULTANTS) : PROJET DE LA ROUTE NDENDE-DOLISIE ET DE...

Assistance technique au Secrétariat général de la CEEAC pour la révision du programme régionale de l’éducation 2009-2013

Termes de référence :

Assistance technique au Secrétariat général de la CEEAC pour la révision du programme régionale de l’éducation 2009-2013

Contexte et justification

La communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale est composée de 10 états membres. Elle a 112 millions d’habitants dont, environ, 70% vit en zone rurale. Le PIB moyen de la région tourne autour de 466$ E.U. Groupe hétérogène au regard de la langue, de la géographie, de la population et des indicateurs de développement économique et humain, l’environnement linguistique est majoritairement francophone avec le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la RCA, le Tchad et la RDC qui compte à lui seul 54 millions d’habitants. C’est le quatrième pays le plus peuplé d’Afrique après le Nigeria, l’Ethiopie et l’Egypte.

Plus de la moitié de ces pays connaissent des contextes sociopolitiques difficiles : situation de reconstruction post-conflit pour l’Angola, la RDC, le Congo, la RCA. Le Gabon, le Cameroun présentent une stabilisation politique inégalée dans la sous région.

Ce profil de l’Afrique centrale montre que le groupe n’appartient pas aux pays les plus performants pour l’atteinte des OMD. Environ 37% des enfants en âge d’aller à l’école ne sont pas scolarisés. L’amplitude en termes de pourcentage peut varier de 6% au Gabon à 61% au Tchad.

Concernant l’efficacité interne, le rendement des systèmes éducatifs de la région est faible. Pour le cycle primaire par exemple, près de la moitié des ressources investies sont finalement utilisées pour des élèves qui abandonnent à la fin du cycle ou qui redoublent (niveau record de 29% de redoublants soit le double de la moyenne africaine).

Pour l’aspect genre, le taux des filles est également insuffisant au Tchad.

Lire la suite : Assistance technique au Secrétariat général de la CEEAC pour la révision du programme régionale de...

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.