CONSEIL DES MINISTRES DE LA CEEAC

CEEAC Banderole 4x1m N4. 850 web

 

 

 

La 7ème Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) sur la réforme institutionnelle de la CEEAC débute ce jour 25 avril 2017 à Libreville en République Gabonaise plus présiment à l’hôtel Nomad avec la réunion des experts des pays membres.

La 7ème Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de la CEEAC sur la réforme institutionnelle de la CEEAC prendra fin le 29 avril 2017.

Signature d'un protocole d'Accord CEEAC-OMT

Addis-Abeba(Ethiopie), le 19 avril 2017- Le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC), Son Excellence Ahmad ALLAM-MI, et le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du Tourisme(OMT), SE Dr Taleb RIFAI ont procédé à la signature d’un protocole d’Accord de coopération entre la CEEAC et l'OMT, en marge de la 59ème  réunion de l’Organisation Mondiale du Tourisme(OMT) pour l’Afrique et de la réunion de haut niveau sur le tourisme chinois émetteur vers l’Afrique.

La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux ministres africains et d’autres continents en charge du tourisme et de partenaires techniques et financiers ainsi que des observateurs.

Lire la suite : Signature d'un protocole d'Accord CEEAC-OMT

Le Secrétaire exécutif de la COMIFAC prend langue avec le Secrétaire général de la CEEAC

Yaoundé, le 08 avril 2017-La rencontre de ce matin à l’hôtel Hilton de Yaoundé se  voulait avant tout une visite de prise de contact entre le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) l’ambassadeur Ahmad ALLAM-MI et celui qui a été désigné à la tête de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) par la Conférence des ministres de cette instance qui s’était tenue à Kigali au Rwanda le 29 novembre 2016, Monsieur Raymond NDOMBA Ngoye. Le secrétaire exécutif du COMIFAC, qui était accompagné pour la circonstance de trois de ses collaborateurs a échangé avec l’ambassadeur ALLAM-MI sur le partenariat qui doit régir les deux institutions, notamment depuis que la COMIFAC a été faite organe spécialisé de la CEEAC par les Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Le secrétaire exécutif de la COMIFAC a expliqué à son interlocuteur la nécessité de mettre en place des mécanismes clairs et juridiques devant régir ce partenariat. Trois documents importants sont en chantier à savoir :

  •   L’aide mémoire ;
  •   La feuille de route ;
  •   Et le contrat de performance.

CEEAC Comifac 450Pour le Secrétaire général de la CEEAC dont la disponibilité à œuvrer en faveur de la fiabilité et l’efficacité des institutions régionales ne fait l’ombre d’aucune ambigüité, le partenariat avec toutes les institutions spécialisées passe inéluctablement par la clarification de la situation juridique de chacune d’elle et ses liens avec la CEEAC. « nous devons travailler ensemble pour construire l’avenir de notre région », a-t-il martelé.

Les deux interlocuteurs ont passé en revue les dossiers communs pendants comme le PACEBco en voie de clôture, et celui des trésoreries des institutions spécialisés dont les signaux sont au rouge. La COMIFAC attend beaucoup de la CEEAC et le Secrétaire général  de la CEEAC s’est dit ouvert à toutes les initiatives qui concourent à l’efficacité de la COMIFAC.

OUVERTURE DE L'ATELIER D'INFORMATION SUR LA SURVEILLANCE MONDIALE POUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SECURITE EN AFRIQUE

ATELIER D'INFORMATION SUR LA SURVEILLANCE MONDIALE POUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SECURITE EN AFRIQUE

Libreville(Rép. gabonaise), le 12 avril 2017-La capitale gabonaise, Libreville, abrite du 12 au 13 avril 2017, un atelier d'information sur la Surveillance Mondiale pour l'Environnement et la Sécurité en Afrique (GMES & Afrique). Organisé par la Commission de l’Union Africaine dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda 2063  qui stipule sa vision d’une « Afrique intégrée, prospère et pacifique conduite par ses concitoyens et représentant une force dynamique dans l’arène mondial », avec le soutien du secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC), l’Atelier est dirigé par l’Expert en sciences spatiales et Coordonnateur GMES & Afrique le Docteur Tidiane OUATTARA.

Lire la suite : OUVERTURE DE L'ATELIER D'INFORMATION SUR LA SURVEILLANCE MONDIALE POUR L'ENVIRONNEMENT ET LA...

Signature des programmes ECOFAC 6 et PARCIC sous le Programme régional du 11ème FED à l'occasion de la Réunion des Ordonnateurs nationaux et régionaux de la Région Afrique Centrale

Yaoundé, le 7 avril 2017- Le Comité de Pilotage Elargi (COPEL) du Programme indicatif régional (PIR) du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) pour l'Afrique Centrale s'est réuni ce jour, en marge de la réunion des Ordonnateurs nationaux et régionaux de la Région Afrique centrale. L'objectif de cette réunion annuelle qui rassemble les représentants des pays-membres de la CEEAC et de la CEMAC, les représentants de ces deux institutions ainsi que ceux de l'Union européenne est de faire le point sur l'état de la mise en œuvre du 11eme FED et de la mise en œuvre des engagements d'appui à l'intégration politique régionale.

A cette occasion, deux conventions de financements entre la Commission Européenne au nom de l'Union européenne (UE) et la Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale (CEEAC) ont été signés : (1) le Programme d'appui pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles - phase 6 ("ECOFAC 6") d'un montant de 61.5 millions d'euros, et (2) le Programme d'appui aux Réformes et Renforcement des capacités institutionnelles de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale ("PARCIC") d'un montant de 19 millions d'euros.

L'objectif de ces dons est d'apporter une contribution substantielle pour appuyer le processus d'intégration régionale en Afrique centrale, en particulier dans le domaine de la paix, de la sécurité, et de la gestion durable des ressources naturelles.

Pour la Commission européenne, le Directeur Général Adjoint de la Direction Générale du Développement et de la Coopération Internationale, M Klaus Rudischhauser, a déclaré à cette occasion: "Il n'y a pas de développement sans sécurité ni de sécurité sans développement durable. Aussi nous agissons à travers ces deux programmes sur ces deux dimensions pour le bénéfice direct des populations, soit riveraines des aires protégées soit victimes des conflits et crises. Il s'agit donc essentiellement de soutenir la paix et la sécurité en Afrique centrale. Au-delà de cela nous contribuons aux efforts de la CEEAC et de ses pays membres à conserver des joyaux du patrimoine mondial de l'humanité et à lutter contre les changements climatiques. Au total, l'Union européenne investira près de 400 M d’EUROS en Afrique centrale sur la période 2014-2020 sur la gestion durable des ressources naturelles".

Pour la Communauté Economique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), son Secrétaire Général Ahmad Allam-Mi a marqué sa satisfaction pour l’appui de ces domaines fondamentaux pour la région Afrique Centrale ainsi que le soutien apporté dans la mise en œuvre de son mandat dans le domaine de la paix et la sécurité, la préservation des ressources naturelles, ainsi que du renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles. 

Accord CEEAC Ue PARCIC 450Le programme ECOFAC 6 cible un appui direct à près de 12 aires protégées réparties sur sept Etats différents et huit paysages prioritaires pour la conservation, tout en contribuant à une économie verte caractérisée par un développement économique durable et inclusif, ainsi qu'à la lutte contre le changement climatique. La diversité des sites couvre l'ensemble des milieux naturels représentatifs de la région d'Afrique centrale, des savanes du Sahel aux forêts du bassin du Congo, les paysages insulaires de SaoTomé-et-Principe et l'aire marine protégée de Mayumba au Gabon. Etant donné la pluralité des situations dans les paysages et les territoires concernés, les activités prévues sont adaptées en fonction des contextes et des spécificités de chaque site. Des plateformes de concertation faciliteront la coordination des activités socio-économiques et la gestion durable des services écosystémiques intégrée dans les Plans de Développement locaux. Les populations locales seront associées à la gestion durable des ressources naturelles et représentées dans les structures de pilotage et de suivi des aires protégées. La valorisation de ressources naturelles, par exemple par la promotion de l'écotourisme, assurera une source de financement durable pour la conservation, et des bénéfices importants pour les populations.

Le Programme PARCIC entend contribuer à l'amélioration de la stabilité politique régionale et la gouvernance démocratique grâce à la consolidation des institutions régionales. Le PARCIC apportera un appui, en coordination avec le Secrétariat général de la CEEAC, au processus de réforme de la CEEAC visant la modernisation de ses procédures décisionnelles, l’adaptation des outils juridiques et le renforcement de ses  structures pour plus de capacité en matière de promotion de la paix et la sécurité, la prévention et la gestion des crises et des conflits en Afrique centrale. Le PARCIC interviendra auprès du Secrétariat général de la CEEAC pour renforcer les capacités de ses services dédiés au secteur de la paix et de la sécurité. Le projet cible aussi un renforcement des capacités de gestion administrative, comptable et financière et de programmation du Secrétariat général. Enfin, le PARCIC fournira un appui spécial au déploiement d'une action dédiée au renforcement des cadres législatifs nationaux dans la région de l’Afrique centrale pour la lutte efficace contre l’exploitation illégale et le trafic des ressources naturelles, y compris la criminalité faunique, le trafic de bois et le trafic de minerais.

 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.