Du 4 au 7 Décembre 2018, il s’est tenu à l’hôtel Anda China à Malabo, en République de la Guinée Equatoriale, l’Atelier régional de démarrage officiel du projet d’appui à la création d’un organisme de bassins transfrontaliers (ogooue, ntem, nyanga, et komo) et préparation des projets d’investissement.

L’objectif de l’atelier est de démarrer un processus d’appropriation qui permettra la mise en place des conditions optimales de réussite de la mise en œuvre du projet avec la participation active de tous les acteurs.

Prennent part aux travaux les délégués des quatre pays concernés par le projet (Cameroun, Congo, Gabon et Guinée Equatoriale), les représentants de GWP-Caf, de l’UNESCO, de l’UNICEF et du Groupement BRLi / OIEau, retenu pour réaliser l’étude portant élaboration d’un Organisme de Bassins Transfrontalier (Ogooué, Ntem, Nyanga et Ntem) et formation à la Gestion Intégrée des Ressources en Eau.

La Cérémonie d’ouverture officielle est placée, sous la Présidence de Madame Adoracion Salas Chonco, Ministre des Pêches et des Ressources Hydriques de la République de la Guinée Equatoriale. Elle a été ponctuée par trois communications successives suivantes :

-           L’allocution de Monsieur Francis Daniel BOUGAIRE, Chargé en Chef de la Politique et Stratégie de Développement de l’Eau au Groupe de la Banque Africaine de Développement ;

-           L’allocution de Monsieur Désiré NDEMAZAGOA BACKOTA, Coordonnateur du Centre Régional de coordination de la Gestion des Ressources en Eau de l’Afrique Centrale (CRGRE) représentant le Secrétariat Général de la CEEAC ;

-           Le Discours d’ouverture par Monsieur Jeronimo CARLOS OSA OSA, Secrétaire d’Etat, Représentant Madame le Ministre de la Pêche et des Ressources hydriques de la République de la Guinée Equatoriale.

Après la désignation de ses membres, le Bureau a été installé. Il se compose ainsi qu’il suit: Président : Gabon, assurée par Monsieur Gervais NGUEMA MBA, Directeur Général Adjoint de l’Eau, Ministère de l’Eau et de l’Energie , Vice-Président/Rapporteur 1 : Guinée Equatoriale, assurée par Monsieur Baltasar NGUEMA EKUA NCHAMA, Chef de Section de Contrôle et de Suivi des Accords, Ministère des Mines et des Hydrocarbures et Rapporteur 2 : Cameroun, assuré par Monsieur Daniel Claude WANG SONNE, Chef de la Cellule du Système d’information sur l’Eau, Ministère de l’Eau et de l’Energie.

Les participants ont, par la suite, suivi les présentations suivantes : (i) Objectifs et Résultats attendus de l’atelier, présentés par la CEEAC , (ii) Facilité Africaine de l’Eau du Groupe de la BAD, par la Facilité Africaine de l’Eau , (iii) Projet d’Appui à la création d’un organisme de bassin transfrontaliers (Ogooué, Ntem, Nyanga et Komo) et préparation des projets d’investissement, par la CEEAC , (iv) Rapport de démarrage de l’étude : Objectifs, méthodologie, équipe du projet, chronogramme, par le Consultants.

Les participants ont validé le rapport de démarrage de l’étude sous réserve de la prise en compte des observations, des amendements et des contributions suivantes :

-           L’importance de faire de l’analyse financière (mécanismes de financement de l’OBT) dans la phase 2 dédiée au diagnostic ;

-           Mettre en avant les bénéfices que l’OBT peut apporter comme outil de plaidoyer auprès des Etats ;

-           Documenter les faiblesses dans les OBT existants pour éviter ces écueils lors de la création du futur OBT ;

-           Elaborer une stratégie de fonctionnement optimum de l’OBT en vue d’en assurer sa durabilité ou pérennisation ;

-           Tenir compte du retour d’expérience de l’OBT ABAKIR lors du diagnostic ;

-           Echanger avec la cellule en charge de la réforme institutionnelle de la CEEAC et celle en charge de la rationalisation de la CEEAC et de la CEMAC en vue de ressortir ce qui est prévu en matière de gestion des ressources en eau transfrontalier dans ce nouveau contexte ;

-           Impliquer les PTF au niveau local ainsi que les ONG et le Genre notamment les associations des femmes (dans le cadre des consultations du diagnostic) ;

-           Eviter les potentiels chevauchements entre les textes légaux existant et ceux du futur OBT en matière d’environnement.

Les participants ont suivi, par la suite, une formation sur la problématique des organismes de bassins transfrontaliers de gestion des ressources en eau en termes de défis et d’enjeux, faite par le Consultants. La formation a porté sur (i) la Gestion Intégrée des Ressources en Eau et (ii) les Organismes de Bassins Transfrontaliers.

Des réunions de travail entre chaque Structure Focale Nationale (Cameroun, Congo, Guinée Equatoriale, Gabon), le Consultants et l’Unité de Gestion du Projet se sont déroulées sur la préparation logistique des consultations et des ateliers nationaux.

Les participants ont suggéré aux Etats d’Intégrer dans les commissions mixtes et dans la commission des Frontières, des accords bilatéraux dans le domaine de la gestion des ressources en Eau Transfrontières et de Développer une Système de suivi et d’Information sur l’Eau.

A l’issue des travaux, les participants ont exprimé leur profonde reconnaissance aux hautes Autorités de la République de la Guinée Equatoriale à travers Madame le Ministre des Pêches et des Ressources Hydriques pour les contributions diverses à la réussite de la rencontre.

La cérémonie de clôture a été faite par Monsieur Jeronimo CARLOS OSA OSA, Secrétaire d’Etat au Ministère de la Pêche et des Ressources hydriques de la République de la Guinée Equatoriale.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.