Dans la matinée du vendredi 25 mai 2018, le Secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) ont décidé de mettre en place un cadre de coopération  entre les deux institutions.

Cette entente s’est faite au cours d’une audience que le Secrétaire général adjoint de la CEEAC en charge du Département Intégration Physique, Economique et Monétaire, Madame Marie Thérèse Chantal MFOULA a accordée au Directeur régional du CIRAD, M. Denis DE POMMIER, venu à Libreville dans le cadre du projet « Sustainable Wildlife Management » de  FAO/UE qui concerne plusieurs pays d’Afrique centrale et australe, dont le Gabon et pour lequel l’expertise du CIRAD est sollicitée.

Au cours de cette audience à la quelle prenaient part les experts de la Direction Agriculture et de l’Environnement, Madame Marie Thérèse Chantal MFOULA s’est réjouie de la volonté  M. De POMMIER d’impliquer la CEEAC dans les activités que son Institution compte mener au niveau de la sous-région. A propos du projet « Sustainable Wildlife Management », elle a noté que celui-ci est en soi une bonne initiative pourvu qu’il s’appui sur les leçons tirées des initiatives passées la gestion de la viande de brousse.  « Il doit, au-delà de la conservation, en proposer aux populations des activités alternatives et développer la domestication, mieux l’élevage aussi bien du gibier à poil que du gibier à plume en lien avec les dispositions de la CITES » a-t-elle souligné avant de conclure que « sur le plan institutionnel, il revient à la FAO et à l’UE de préciser le rôle que la CEEAC doit jouer ».

Le Secrétaire général adjoint de la CEEAC a ensuite passé en revue les projets actuellement en cours au Secrétariat général et dont l’appui du CIRAD pourrait être sollicité aussi bien en terme de renforcement des capacités qu’en expertise scientifique. Et pour finir elle rassuré son hôte qu’au niveau du Secrétariat général toutes les équipes sont disposées, ouvertes et prêtes à travailler avec le CIRAD.

Pour sa part, le directeur régional du CIRAD a affirmé que les efforts seront déployés de son côté pour qu’un cadre soit donné et formalisé pour une coopération en pratique entre son Institution et la CEEAC. M. De pommier a proposé à la CEEAC de contribuer également, au-delà des thématiques qui ont été évoqués, qui sont importants, tout ce qui relève du renforcement des capacités, de la formation.

Cette visite a permis au directeur Régional du CIRAD de prendre connaissance de la feuille de route politique de la CEEAC en matière de développement, agricole, de la gestion des forêts et l’environnement et de prendre connaissance des priorités stratégiques et des besoins de la sous-région Afrique Centrale.

Pour mémoire, le CIRAD est l'organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes. Il a un objectif prioritaire : bâtir une agriculture durable, adaptée aux changements climatiques, capable de nourrir 10 milliards d’êtres humains en 2050, tout en préservant l’environnement. Le CIRAD considère que pour se développer sur le long terme et élaborer des politiques publiques appropriées, une société doit participer à la production des connaissances dont elle a besoin. Ce développement par la recherche repose sur la capacité des pays à se doter d’un système d’enseignement supérieur et de recherche adapté, soutenu par les pouvoirs publics, mais ayant une réelle autonomie d’action.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.