Réunion des Ministres de la CEEAC pour la validation des modèles de loi sur la cyber sécurité en Afrique Centrale, Brazzaville le 24 Novembre 2016.

 

-Excellence Monsieur Clément MOUAMBA, Premier Ministre, chef du Gouvernement de la République du Congo

-Excellence Monsieur Thomas LUSAKA LOSENDJOLA, Vice Premier Ministre, Ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication de la RDC:

-Excellence Monsieur Léon Juste IBOMBO, Ministre des Postes et Télécommunications de la République du Congo

-Excellence Monsieur Justin GOURNA ZACKO, Ministre des Postes et Télécommunications chargé de la promotion des Nouvelles Technologies de l’Information de la RCA

-Excellence Monsieur Olivier KOUMBA MBOUMBA, Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie numérique, de la Communication, chargé de la culture et des arts de la République Gabonaise

-Excellence Monsieur le  Représentant de Madame le Ministre   des Postes et Télécommunications de la République du Cameroun

-Excellence Monsieur le Secrétaire général adjoint de la CEEAC,

-Monsieur le Conseiller en matière de TIC du chef de l’Etat

-Honorables parlementaires

-Excellences Mesdames et Messieurs les ambassadeurs et chers collègues représentant les organisations internationales et régionales,

-Monsieur le Représentant de la Commission de la CEMAC

-Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux des entités publiques et privées des TIC

Distingués invités, Mesdames et Messieurs les experts des TIC, chers participants en vos titres, rangs et grades respectifs, tout protocole observé,

Monsieur le Premier Ministre , permettez-moi de prime abord de vous prier de bien vouloir accepter les salutations distinguées de M. Houlin ZHAO, Secrétaire General de l’Union Internationale des Télécommunications UIT, ainsi que celles des élus de Votre Organisation onusienne en charge des TIC dont en particulier M. Brahima SANOU, Directeur du Bureau de Développement des Télécommunications (BDT)qui suit avec une attention soutenue les efforts effectués en Afrique centrale afin que nos pays s’arriment véritablement à une société de l’information juste, équitable et inclusive notamment dans un contexte où les efforts multiples sont exigés de tous les pays pour des axes programmatiques pertinents et permettant d’ adresser et surtout d’atteindre au mieux les ODD.

Le Directeur du BDT, attache un intérêt majeur à une dynamique de développement prenant en compte les potentialités et les spécificités locales. Je la déclinerai ainsi comme centrée sur l’Homme dans son environnement, vecteur principiel et primordial et finalité de tout processus de développement. Aussi la valorisation des ressources humaines et la formation de toutes les couches de la population aux outils modernes de communication constitue une urgence aux fins de bannir l’analphabétisme numérique.

L’apport du secteur privé à travers des Partenariats Public Privés conçus afin d’impulser la création d’emplois et de richesses doit être encouragé dans un secteur en permanente effervescence et à forte mutation technologique.

L’apport particulier de la jeunesse, au vu de la convergence numérique et de ses opportunités colossales se fait déjà à travers le monde par un changement de paradigme, qui passe du demandeur d’emploi à celui de créateur d’emploi. La créativité de notre jeunesse et la valorisation de nos cultures au travers la publication de contenus sont des voies à encourager et à motiver afin d’utiliser au mieux, et rentabiliser , les infrastructures coûteuses réalisées pour Connecter l’Afrique .Les technologies modernes du large bande permettent de nos jours de trouver des solutions aux zones les plus reculées aux fins de combler le fossé numérique, et relever le défi de Connecter de citoyens qui n’ont pas encore accès à un moyen de communication fiable. En effet il y a 7 milliards d’abonnements à la téléphonie mobile pour 7 milliards d’habitants sur la terre, mais 2 milliards d’habitants sont encore dépourvus de toute connexion, dont 60% en Afrique.

La globalisation des échanges électroniques, dont notamment la vulgarisation des facilités de Mobile paiement, nécessitent de veiller au renforcement et à l’adaptation permanente des dispositifs législatifs et réglementaires. La criminalité transfrontière à travers les communications électroniques impose des outils techniques performants d’une part mais aussi une harmonisation judicieuse des cadres règlementaires, car la cybersécurité est une problématique mondiale à laquelle tous les pays doivent contribuer.

Aussi les Ministres en charge des TIC de la CEEAC en tenant en compte des avancées technologiques et des meilleures pratiques observées doivent mettre à jour leurs législations nationales respectives et sécuriser le Cyberespace en obtenant quitus des Chefs d’Etat par la validation de ces instruments indispensables dans notre écosystème de l’économie numérique.

Un cadre légal harmonisé pour notre continent constituera résolument un référentiel indispensable, un atout majeur pour un environnement propice à travers une régulation saine, transparente et forte mais surtout un formidable catalyseur pour l’attrait des investisseurs et des capitaux qui nous aideront à atteindre nos objectifs, CONNECTER et TRANSFORMER l’Afrique.

Aussi voudrais-je saisir l’opportunité de l’aéropage ici présent pour relancer un appel aux pays aux fins de la ratification de la Convention de l’Union Africaine sur la Cybersecurité .

Excellences, mesdames et messieurs, j’userai encore ce rare privilège en rappelant que vos administrations doivent s’enregistrer et participer du 5 au 8 Décembre à Kigali au Rwanda au Forum Régional de Développement Afrique (RDF-AFR) et à la Réunion Régionale Préparatoire Afrique(RPM-AFR) de la CMDT-17.

Je voudrais clore mon propos en souhaitant plein succès à votre session Ministérielle et remercier les autorités de la République Congolaise pour les excellentes conditions de travail et toutes les facilités offertes pour cette réunion.

Vive la coopération internationale,

merci de votre aimable attention.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.