Sur Invitation de SEM Fumio KISHIDA, Président de la Conférence de la Charte de l’Energie, Ministre des Affaires Etrangères du Japon, SEM Ambassadeur Ahmad ALLAM-MI, Secrétaire Général de la CEEAC a conduit une délégation du Secrétariat Général de la Communauté, avec pour objectif la signature de la Charte de l’Energie, le 25 novembre 2016, au Guest House du Gouvernement Likura, à Tokyo (Japon).

La Charte Internationale de l’Energie est une déclaration d’intention politique, dont le but est de soutenir une collaboration étroite entre les signataires sur le plan de l’Energie et qui ne comporte aucune obligation juridiquement contraignante.

Cet événement de sa signature est le résultat d’un processus dont les étapes essentielles sont les suivantes :

-       Le plaidoyer, en juin 2015, de l’Ambassadeur du Tchad en Belgique (Pays assurant, à l’époque, la Présidence en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC) auprès du Secrétaire General de la Charte de l’énergie en vue de l’adhésion de la CEEAC ;

-       La participation de la CEEAC, en juillet 2016, au séminaire de dissémination de la Charte de l’Energie, organisé par le Gouvernement du Tchad à Ndjamena (Tchad) ;

-       La demande d’adhésion de la CEEAC, en aout 2016, à la Charte de l’Energie en qualité de membre Observateur ;

-       La transmission à la CEEAC, en aout 2016, par l’Ambassade du Gabon en Belgique (Pays assurant actuellement la Présidence en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC) de la correspondance relative à la saisine des Etats membres de la Charte dans le cadre de formalisation du processus lié à l’obtention du statut d’Observateur sollicité par la CEEAC ;

-       L’invitation de la CEEAC par SEM Fumio KISHIDA, Président de la Conférence de la Charte de l’Energie, Ministre des Affaires Etrangères du Japon à la 27e Réunion de la Conférence sur la Charte internationale de l’énergie et la réunion Ministérielle intitulée : Pertinence de la charte internationale de l’énergie aux défis mondiaux, ses contributions potentielles au développement durable et les efforts mondiaux sur le changement climatique, Tokyo du 25 au 26 novembre 2016.

La signature de la Charte Internationale de l’Energie, devant les Représentants 77 signataires ( Pays et Organisations internationales) est une étape supplémentaire qui atteste de l’engagement de la CEEAC à attirer, grâce aux meilleures pratiques existantes en la matière, les investissements nécessaires pour atteindre l’objectif d’un accès universel abordable et équitable à des services énergétiques fiables et modernes. Ceci bénéficiera à l’ensemble de ses onze Etats membres ; le Burundi, le Rwanda et le Tchad ayant déjà signé ladite Charte. La CEEAC sera, ainsi, la deuxième Communauté Economique Régionale de l’Union Africaine, membre de la Charte Internationale de l’Energie après l’adhésion de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Messieurs Saleh SIDJIME et Désiré NDEMAZAGOA BACKOTTA respectivement Directeur de Cabinet et Chef de Service en charge de l’Energie constituent la Délégation du Secrétariat General de la CEEAC.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.