Akouango-Village(rép.gabonaise),le 21 Juillet 2017- la Deuxième Retraite sur le renforcement de la collaboration et de la coopération entre le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA) et le Secrétariat Général de la CEEAC s’est déroulée à Akouango-Village, Cap Santa Clara, à une quinzaine de kilomètres de la capitale gabonaise.

L’objectif principal de la Retraite était d’examiner l’état de la collaboration et de la coopération entre la CEEAC et l’UNOCA à travers les axes stratégiques ci-après :

  • La Cartographie et analyse du contexte géostratégique actuel en Afrique Centrale, y compris la situation politique, sécuritaire et socio-économique ;

  • L’examen de l’état de la coopération CEEA-UNOCA, y compris les mandats respectifs, les rôles et les méthodes quotidiennes de travail ;

  • La mise en œuvre du Cadre de Coopération UNOCA-CEEAC et du Plan d’Action 2017 ;

  • Le suivi des questions thématiques particulières telles que : l’appui de l’ONU à la CEEAC en matière de diplomatie préventive et de médiation ; la mise en œuvre de la Stratégie sous-régionale de lutte contre le terrorisme et la prolifération des armes légères et de petit calibre ;

  • L’échange d’informations sur les activités et les réunions statutaires pour le second semestre de l’année 2017.

     

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par des allocutions introductives du Général Guy-Pierre GARCIA, Secrétaire Général Adjoint de la CEEAC en charge du Département de l’Intégration Humaine, de la Paix, de la Sécurité et de la Stabilité (DIHPSS) et de M. Gianluca RAMPOLLA, Directeur, Chef de la Section des Affaires Politiques de l’UNOCA.

Les deux orateurs ont respectivement relevé la convergence des vues entre les deux organisations sur les dossiers importants qui minent la paix et la sécurité  en Afrique Centrale, ainsi que les moyens d’y trouver des solutions adéquates. Ils se sont félicités de la collaboration et de la coopération qui existent déjà entre les deux organisations et réitéré la disponibilité de la CEEAC et de l’UNOCA à  œuvrer pour que ces liens se renforcent et se diversifient davantage, en tenant compte de l’Accord de partenariat signé au mois d’avril à New York entre le Secrétaire Général des Nations Unies et le Président de la Commission Africaine, dans lequel les Communautés Economiques Régionales Africaines ont une place importante.

S’agissant de la coopération entre l’UNOCA et la CEEAC en matière de communication, il ressort que les deux institutions coopèrent déjà à travers diverses activités. Cette dynamique mérite juste d’être renforcée à travers de nouvelles activités à forte valeur ajoutée en matière de communication, notamment dans les secteurs des TIC, du renforcement des capacités des journalistes de la sous-région, la production des documentaires, la participation aux foires, l’organisation des conférences, l’organisation des campagnes de sensibilisation.

Procédant à l’évaluation de l’état de la coopération UNOCA-CEEAC, le Général Guy-Pierre GARCIA a passé en revue l’état de la coopération entre l’UNOCA et la CEEAC en quatre parties principales : les institutions sous-régionales, les institutions internationales installées en Afrique Centrale, le cas particulier de l’UNOCA et du Comité Consultatif Permanent des Nations Unies chargé des Questions de Sécurité en Afrique Centrale (UNSAC) et enfin, l’animation de cette coopération, y compris la question des financements de la mise en œuvre du Cadre de Coopération.

A cet effet, le présentateur a d’abord fait des rappels pertinents sur les mandats de la CEEAC et de l’UNOCA en matière de paix et de sécurité, en soulignant la place centrale de la CEEAC en la matière reconnue par l’Union Africaine.

Ensuite le Général GARCIA, a fait un plaidoyer visant à rationaliser et opérer une bonne division du travail entre la CEEAC et l’UNOCA.

A la suite de la présentation de la CEEAC, l’UNOCA a aussi fait une intervention pour se féliciter de l’état de la coopération actuelle entre les deux institutions tout en relevant des défis auxquels les deux institutions font face, à savoir :

  • Le respect des délais dans la contribution aux activités conjointes ;

  • Le financement des activités et la mobilisation des ressources ;

  • La flexibilité et le respect des procédures ;

  • Le partage de l’information.

L’appui de l’ONU aux efforts de la CEEAC en matière de diplomatie préventive et de médiation et la mise en œuvre de la Stratégie Sous-régionale de lutte contre le terrorisme ont fait l’objet d’une analyse et des échanges très approfondis.

Au cours de la cérémonie de clôture les dirigeants des deux institutions, à savoir le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), M. François Louncény Fall et le secrétaire général de la communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC), l’ambassadeur Ahmad Allam-mi  se sont félicités des échanges fructueux entre les experts des deux institutions et appelé à redoubler d’efforts dans la mise en œuvre du Cadre de Coopération et du Plan d’Action 2017.

 

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.