Libreville (Gabon), lundi 3 février 2020 : La Banque mondiale s’engage à verser 10 millions de dollars à la CEEAC pour un renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique Centrale, a annoncé Dr Enias BAGAZINI, Chargé du projet « REDISSE IV » dans ladite institution bancaire, à l’occasion de la présentation du projet au Secrétaire général de la Communauté, son Excellence Ahmad ALLAM-MI.

Pour une durée prévue de 5 ans (Mars 2020 à Mars 2025), le projet REDISSE IV  a pour objectif de renforcer les capacités nationales et régionales en vue d’assurer une meilleure coordination intersectorielle et transfrontalière efficace en matière de surveillance et de riposte aux maladies en Afrique Centrale et en cas d’urgence, apporter une réponse immédiate et efficace. Il couvre cinq pays de la CEEAC que sont la République d’Angola, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République Démocratique du Congo et la République du Tchad. Il

CEEAC BM 550 02 Selon le Dr BAGAZINI, ’’ce projet est important parce qu’on se situe dans une dynamique sous régionale qui veut booster des capacités de surveillance et des laboratoires des Etats concernés pour détecter et réagir rapidement face aux épidémies ».

Son Excellence Ahmad ALLAM-MI s'est empressé d’exprimer sa gratitude pour le caractère hautement social de ce financement qui démontre encore une fois, le caractère multidimensionnel des intervenions de la Banque mondiale en Afrique centrale. Il a ensuite énuméré toutes les dispositions déjà prises et celle en cours par la CEEAC pour la réussite de ce projet.

Enfin, il a exhorté les équipes en charge du projet à s’impliquer fortement dans la planification, la coordination et l'exécution des activités dudit projet.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.