Libreville (Gabon), le 24 janvier 2020 - Le Projet d’appui au Programme frontières de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC) (APF-CEEAC) va permettre d’améliorer la stabilité et la gouvernance démocratique en Afrique Centrale en réduisant les potentiels conflits dans le contexte de la gestion frontalière. La réunion de ce jour a permis d’informer les Ambassadeurs des Etats membres de la CEEAC, de l’Union Européenne et autres acteurs impliqués sur le lancement officiel des activités du Projet d’appui au Programme Frontières de la CEEAC (APF-CEEAC) sur le contenu du Projet. Elle a aussi présenté officiellement les équipes GIZ et CEEAC mobilisées pour la mise en œuvre des activités du Projet.

La cérémonie officielle de lancement a été présidée par l’Honorable Tabu Abdallah MANIRAKIZA, Secrétaire Général Adjoint Chargé du Département Programme, Budget, Administration et Ressources Humaines à la CEEAC qui Représentait l’Ambassadeur Ahmad ALLAM-MI, Secrétaire Général de la CEEAC empêché. Cette cérémonie qui s’est tenue dans la salle des conférences du Secrétariat Général de la CEEAC, a connu la participation des ambassadeurs des pays membres de la CEEAC au Gabon, de la Délégation de l’Union Européenne, du Ministère Affaires étrangères du Gabon, du Ministère de l’économie, Ordonnateur National du FED du Gabon, de l’AT/TRANSTEC, du GIZ, de l’Union africaine, de l’UNOCA, de la BAD et de la CEEAC.

APF CEEAC 550 02La cérémonie de lancement officiel a débuté par l’allocution de Monsieur Friedhelm FISCHER, Premier conseiller à l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Gabon. La seconde allocution a été celle de Madame Hortense NGUEMA OKOME, Représentante de l’Union Africaine. La troisième allocution a été celle de Madame Rosario BENTO PAIS, Ambassadrice, représentante de l’Union Européenne auprès du Gabon et de Sao Tome et Principe. Puis enfin vint le Mot de l’Honorable Tabu Abdallah MANIRAKIZA, Secrétaire Général Adjoint de la CEEAC qui a remercié tous les partenaires de la CEEAC en tête desquels, l’Union Européenne qui assiste la CEEAC depuis 2009 dans la mise en œuvre du programme frontière, le Ministère Fédéral Allemand des Affaires Etrangères pour sa contribution financière et l’Union Africaine en tant qu’organisation faitière. Il a clôturé son discours en déclarant ouvert la cérémonie de lancement officiel du Projet d’Appui au Programme Frontières de la CEEAC.

Ce programme, doté d’un budget de dix (10) millions d’Euros co-financés par l’Union européenne (8.5 millions) et le Ministère fédéral allemand des affaires étrangères (AA) à hauteur de 1.5 million, sera mis en œuvre par la GIZ à travers une convention de délégation en gestion indirecte pour la période de trois (3) ans.

Les activités de ce Programme seront axées sur trois composantes majeures à savoir :

  1. Renforcer les capacités de l’Unité Frontières du Secrétariat Général de la CEEAC pour lui permettre de faciliter la coordination du Programme Frontières (APF-CEEAC).
  2. Renforcer les capacités des États membres sur la gouvernance des frontières (Angola, Burundi, Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, République Démocratique du Congo, République du Congo, Rwanda, Sao Tomé & Principe, Tchad).
  3. Appuyer la délimitation et la démarcation des sections prioritaires des lignes frontières et engager la mise en œuvre des mesures pilotes de coopération transfrontalière dans les Pays Pilotes (Cameroun, Gabon, République centrafricaine, République Démocratique du Congo, République du Congo, Rwanda, Tchad).

Cette cérémonie fait suite à la signature du contrat de délégation du programme en décembre 2019 entre l’Union européenne, le Ministère Fédéral allemand des Affaires étrangères et la GIZ. Elle consacre le lancement des activités du Programme AFP-CEEAC.