ALLOCUTION DE S.E.M. AHMAD ALLAM - MI, SECRETAIRE GENERAL DE LA CEEAC

A L’OCCASION DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE LA REUNION MINISTERIELLE DU COMITE DE PILLOTAGE DE LA REFORME INSTITUTIONNELLE

Libreville, le 19 juin 2017

 

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Chefs de Missions diplomatiques et Représentants des Organisations internationales et Régionales,

Mesdames et Messieurs les Experts,

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

L’honneur m’échoit de prendre la parole, à l’occasion de l’ouverture officielle de la réunion des Ministres du Comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la CEEAC.

Qu’il me soit permis d’exprimer au nom des Délégations des Etats-Membres, présentes ici à Libreville, toute notre gratitude à Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise, Président en Exercice de la CEEAC, à son Gouvernement et au peuple gabonais, pour les dispositions prises pour le succès de cette rencontre.

Je voudrais également me féliciter du niveau appréciable de participation à cette réunion consacrée à l’avenir de notre Communauté. Ce qui traduit toute l’attention que nos Etats portent au projet de revitalisation de notre communauté, afin de la rendre plus attractive en en faisant un instrument efficace d’intégration et de développement.

Permettez-moi enfin de saluer l’ensemble des partenaires et amis de la CEEAC et leur réitérer nos remerciements pour le soutien constant et appréciable qu’ils apportent à nos efforts en vue de permettre à notre communauté d’atteindre ses objectifs. Je voudrais en particulier exprimer notre reconnaissance à la Banque Africaine de Développement et à l’Union européenne dont les appuis ont été décisifs pour le financement du processus de réforme.

 

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

Plusieurs études ont montré les faiblesses et les dysfonctionnements qui ont affecté négativement les performances et l’image de la CEEAC. Il n’est pas nécessaire de revenir ici sur les résultats de ces études.

Néanmoins, il convient de rappeler que c’est pour trouver une solution à ces insuffisances criardes que la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, lors de sa seizième session ordinaire tenue à N’Djamena le 25 mai 2015, avait approuvé notre proposition « d’initier une réforme profonde de la CEEAC ».

La réforme institutionnelle de la CEEAC découle donc des Décisions et des instructions des plus Hautes instances de la Communauté.

Après plus de 30 ans d’existence, les missions de la CEEAC ont connu une évolution contrastée, liée notamment aux grandes mutations du contexte géopolitique, économique et stratégique, tant au sein des Etats qu’aux niveaux régional, continental et mondial.

Ainsi, plusieurs nouveaux chantiers d’intégration se sont manifestés, mettant la CEEAC devant l’interrogation sur sa véritable capacité institutionnelle et organisationnelle à relever ces défis.

Cela implique que la nature même de l’institution doit changer, car, comme vous le savez, elle a été créée, en 1983, comme une organisation de coopération entre Etats souverains qui devait atteindre ses objectifs en 12 ans, sans dépasser 20 ans.

C’est donc dans ce contexte que la réforme institutionnelle de la CEEAC trouve tout son sens, à savoir faire de l’institution une organisation moderne, adaptée et dotée de capacités organiques et institutionnelles lui permettant de relever les défis de l’heure en matière d’intégration politique, économique et sociale en Afrique Centrale pour le grand bien des Etats membres et des Peuples.

En d’autres termes, l’objectif de la réforme institutionnelle est globalement d’améliorer l’efficacité et l’efficience de notre Communauté pour en faire une Communauté Economique Régionale viable et forte, dotée d’un Exécutif à l’architecture rénovée et adaptée aux défis de l’heure.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, la Conférence des Chefs d’Etat a décidé de placer le processus de la réforme institutionnelle sous la Haute autorité du Président en exercice de la CEEAC, Son Excellence Ali Bongo-ONDIMBA, Président de la République Gabonaise, Chef de l’Etat, avec l’appui des Ministres en charge de l’intégration régionale et d’un cabinet spécialisé.

Aussi, à l’issue du Conseil Extraordinaire des Ministres tenu en avril 2017 à Libreville, le Président en exercice a-t-il mis en place un Comité de Pilotage de la Réforme Institutionnelle dont la présidence est assurée par le Ministre des Affaires Etrangères de la République Gabonaise.

Ce comité de pilotage ministériel est assisté d’un Comité technique des Experts des Etats membres et d’une cellule technique composée du Secrétariat général et du Cabinet spécialisé.

Ainsi, depuis le lancement des travaux de la réforme, le Comité Technique des Experts a tenu quatre réunions à Libreville.

Les troisième et quatrième réunions de ce Comité, élargies aux Experts des Etats membres en charge des questions de paix et de sécurité, ont permis d’examiner et de valider les avant projets de textes et documents essentiels de la réforme élaborés par le cabinet spécialisé Agora Consulting.

Les experts qui ont accompli leur tâche avec abnégation, travaillant parfois tard dans la nuit et les dimanches méritent nos félicitations pour l’ampleur et la qualité du travail abattu.

Excellences, Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

Les travaux de cette session ministérielle du Comité de pilotage, élargie aux Ministres en charge des questions de paix et de sécurité, portent sur l’examen et l’adoption du rapport sur les projets des documents de la Réforme institutionnelle de la CEEAC examinés et validés par le Comité technique des Experts.

Dans la perspective d’une implémentation effective des résultats de vos travaux, un plan d’actions pour la mise en œuvre de la réforme a été préparé et soumis à votre sanction.

De même, afin de vous permettre de prendre une décision informée concernant la révision du cadre organique de la CEEAC, une note d’information sur le coût dudit cadre sera également présentée au cours de cette session.

A l’issue de vos travaux, le Comité de Pilotage de la Réforme Institutionnelle adressera son rapport à la Très Haute attention du Président en Exercice de la Communauté, pour toute suite à y donner, en l’occurrence la convocation, à une période à sa convenance, d’un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC sur la réforme.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

En conclusion, ces perspectives imminentes ouvrent la voie à un pas décisif dans le processus d’avancement de la réforme. Aussi, il importe de mentionner que cette réforme ne se fait pas en vase clos. En effet, elle évolue dans un environnement marqué, d’une part, par la rationalisation des Communautés Economiques Régionales en Afrique Centrale et la réforme de l’Union africaine et, d’autre part, par les progrès rapide dans les dynamiques d’intégration régionale aussi bien au niveau continental qu’au sein des autres Communautés Economiques Régionales.

En outre, il convient de souligner que la réforme de la CEEAC connait une difficulté majeure liée au financement de son budget. En effet, Sur un budget total de 1,9 milliards, seul un Etat membre a payé sa contribution de deux cent onze millions. A ce jour, le processus de la reforme a coûté 1 milliard environ financé par des préfinancements du Secrétariat général (75%) et l’appui des partenaires (25%).

Pour la réussite de notre ambitieux programme de réforme de la CEEAC, les efforts de financement faits par les Etats membres sont sans doute louables, mais, même conjugués aux concours des partenaires techniques et financiers, ils restent à améliorer.

Enfin, je voudrais clore mon propos en exprimant ma conviction que cette réforme renforcera l’engagement des Etats membres à fournir les efforts nécessaires pour l’avancement de l’intégration régionale en Afrique centrale, ainsi que l’engagement des partenaires à soutenir la CEEAC dans son projet d’intégration.

Je vous remercie pour votre aimable attention !

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Logo CEEAC Transparent

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.