Luanda(Rép.Angolaise), du 19 au 23 janvier 2017- A la tête d’une forte délégation , le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), l’ambassadeur Ahmad ALLAM-MI poursuit ses inlassables efforts dans la recherche des solutions devant cristalliser la paix en République centrafricaine. Cette fois-ci, la délégation s’est rendue à Luanda en vue de rencontrer les hautes autorités angolaises.

Au centre des rencontres, la détermination de Monsieur le Secrétaire général de traduire dans les faits, la décision des Chefs d’Etat et de gouvernement d’accompagner l'initiative africaine  sur un accord de réconciliation  entre les groupes armés et les autorités centrafricaines , adoptée le 30 novembre 2016 à Libreville au Gabon, au cours de la 8ème Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement.

Angola RCA02 450Autour de la table, leurs Excellences, Manuel Hélder Vieira Dias, Ministre d'Etat  en charge de la sécurité, Georges Rebelo Pinto Chickoti Ministre des Relations  extérieures tous deux membres du gouvernement angolais entourés de leurs collaborateurs, puis    l’ambassadeur Ahmad ALLAM-MISecrétaire général de la CEEAC qu’accompagnaient le Directeur des Affaires politiques et du Mécanismes d’Alerte Rapide de l’Afrique Centrale, Monsieur Baudouin HAMULIle chef du Bureau de la Représentation de la CEEAC en République Centrafricaine Monsieur Adolphe NAHAYOle chef d’état major régional de la Force Multinationale de l’Afrique Centrale, le général Daniel Saviemba Raimundo, le Directeur de cabinet de Monsieur le Secrétaire général de la CEEAC, Monsieur Saleh SIDJIME et le Représentant de l’Union Africaine en RCA, le professeur MOHAMED EL HACEN LEBATTI. Un gratin d’experts triés au volet et rompus à la tâche qui ont travaillé quatre jours sans relâche, sur la contribution attendue de l'Union africaine , de la CEEAC  et de la CRGL au retour définitif de la paix en RCA et en particulier celle de l’Angola qui a une longue et fructueuse expérience dans la réconciliation nationale post conflit, avec l'appui du Tchad et du Congo

Angola RCA03 450Déjà le 10 décembre 2016,  le Secrétaire général de la CEEAC avait été reçu par les plus hautes autorités centrafricaines en tête desquelles le président de la République Faustin Archange TOUADERA. Une rencontre au cours de laquelle le chef de l’Etat centrafricain avait évoqué les maux qui minent son pays à savoir, le processus de réconciliation qui traîne les pas, l’administration qui est mise à mal, les déplacés qui occupent toujours l’espace aéroportuaire à cause des habitations détruites pendant la guerre, la quasi inexistence d’une armée nationale et le poids de l’embargo sur les armes bref, tous ces maux qui ne favorisent pas la sortie rapide de la crise. La RCA en appelle à l’implication totale de la CEEAC dans le processus.

Au cours de cette rencontre le président TOUADERA s’était félicité de l’implication de la CEEAC dans la recherche des solutions depuis le début de  la crise centrafricaine, jusqu’à nos jours. « Nous disons merci à notre organisation communautaire pour le soutien multiforme apporté à la RCA… et saisissons l’opportunité pour lui exprimer la reconnaissance du peuple centrafricain pour ce qu’elle a fait en RCA et continue de faire. »

L’ambassadeur ALLAM-MI qui se dit toujours favorable à une initiative africaine commune de l’Union africaine, la CEEAC  et la CRGL , soutenue par les nations Unies et tous les partenaires de la RCA continue de consulter les Etats membres de la CEEAC, les institutions internationales et toutes les personnes ou organisations éprises de paix et impliquées dans la recherche d’une paix durable et définitive en République Centrafricaine.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

CEEAC-ECCAS

Nos Partenaires

Les Partenaires Techniques et Financiers de la CEEAC.